La plateforme web du sport broyard
En partenariat avec:
Maison du Sport Vaudois
SCS Coaching

Olivier Gloor: "Le sport, c'est mon école de vie."

Olivier Gloor a été nommé en novembre dernier à la tête de la course Morat-Fribourg. Après avoir été coordinateur général d’Athletissima durant près de huit années, le Broyard nous raconte son nouveau challenge. 

Publié le
Olivier Gloor:

Entre Olivier Gloor et le sport, c’est une réelle histoire de cœur. « Le sport m’a tant apporté, aussi bien sur le plan personnel et professionnel. Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais jamais imaginé vivre tout ce que j’ai pu vivre jusqu’à aujourd’hui », s’exprime avec passion le Broyard de 39 ans.  Il poursuit : « Je me suis découvert à travers toutes mes expériences. J’ai fait de belles rencontres, gagné des amis et vécu de fortes émotions, par exemple en vivant de l’intérieur des Jeux Olympiques ou des championnats du monde d’athlétisme. Le sport, c’est mon école de vie ».

A la direction de la plus ancienne course à pied en Suisse, forte en histoire puisque l’événement commémore la bataille qui fonda le canton de Fribourg, Olivier Gloor succède à un homme très charismatique et médiatique de l’athlétisme suisse, Laurent Meuwly, entraîneur à succès avec notamment sous sa férule l’équipe suisse féminine du 4x100 mètres ou encore la championne d’Europe Lea Sprunger (400 m. haies), qui a dirigé l’épreuve durant dix-huit longues années. En voilà un joli défi, non ? « Laurent a su redynamiser et donner un nouveau souffle à Morat-Fribourg avec plus de 13'000 participants lors de la dernière édition. Je pense que nous partageons la même philosophie et j’ai l’intention de poursuivre l’excellent travail qui a été accompli jusqu’à maintenant », précise le père de famille de Corcelles-près-Payerne. Mais alors, quelle sera la « patte » d’Olivier Gloor pour la grande classique fribourgeoise ? « Nous misons sur la continuité, avec la ferme volonté de renforcer les acquis. Par exemple, nous voulons améliorer l’accueil des participants qui seront au départ depuis Courtepin et créer là-bas aussi une grande ambiance de fête, comme à Morat et à Fribourg. Seconde priorité, avec autant de monde sur le parcours, c’est de réussir à trouver la bonne harmonie tout au long du parcours pour que coureurs et walkers évoluent ensemble dans de très bonnes conditions ». Enfin, très humble, Olivier rappelle qu’il ne sera pas Morat-Fribourg. Derrière lui, il y a une équipe compétente et très motivée. Sans le savoir-faire et la cohésion de celle-ci, il ne pourrait pas atteindre le but final. 

Pour gérer l’épreuve fribourgeoise, propriété du Club Athlétique Fribourg, Olivier Gloor a créé sa société, Gloor Management Sàrl, avec pour objectif de la faire évoluer dans le monde de l’athlétisme avec l’organisation d’événements et de représentation d’athlètes. Olivier est tout heureux puisqu’il vient d’obtenir sa certification IAAF (Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme) de représentant d’athlètes, ce qui lui permettra de défendre les intérêts de sportives et sportifs faisant partie de l’élite mondiale. 

Carrière entre dopage et athlétisme. 
Après une maturité professionnelle commerciale, Olivier Gloor est tombé dans le dopage en s’engageant au sein de l’équipe administrative du Laboratoire Suisse d’Analyse du Dopage à Lausanne pendant cinq années. Il a ensuite été coordinateur antidopage à Swiss Olympic, puis est revenu en terre broyarde pour travailler à la Commune de Payerne. Un peu plus d’une année plus tard, il se retrouve face à une offre qu’il ne peut pas refuser, surtout lorsqu’on est autant passionné que lui par l’athlétisme, en devenant le coordinateur général d’Athletissima. Ce qu’il aime par-dessus tout à travers cette expérience dans l’événementiel sportif, c’est le chemin qu’il faut parcourir chaque année pour atteindre le résultat. Ce chemin-là, il n’est jamais le même d’une année à l’autre et c'est ce qui rend ce métier si passionnant. 

Olivier a grandi dans l’athlétisme. Dans sa jeunesse, il partage ses activités sportives entre la gymnastique (FSG Payerne) et l’athlétisme (CA Broyard). Rapidement, il décide de se consacrer exclusivement à l’athlétisme, notamment au demi-fond, où il y décroche plusieurs médailles aux championnats suisses, au cross et au 3000 m. steeple. Au sein du Centre Athlétique Broyard, il s’engage également en tant qu’entraîneur durant une bonne dizaine d’années. Aujourd’hui, il est encore membre du Comité central de Swiss Athletics et, depuis cette année, il préside également l’Association romande d’athlétisme (ARA). 

« Le sport a le pouvoir de changer le monde ». La citation de Nelson Mandela introduit le profil professionnel d’Olivier sur un réseau social bien connu. A n’en pas douter que cela l’inspire et qu’il saura s’en servir afin de réussir ses prochains objectifs. C’est ce que nous pouvons lui souhaiter, tout en étant persuadé qu’il y arrivera avec brio. 

Profil d'Olivier Gloor

Naissance : 
Né en 1980 (38 ans) 

Domicile :
Corcelles-près-Payerne

Famille :  
Marié à Nathalie, et père de deux filles, Alice (11 ans) et Jeanne (9 ans),
Fils de Ruedi et Cosette. 

Hobbies : 
Sport en général, à pratiquer et à regarder.