La plateforme web du sport broyard
En partenariat avec:
SCS Coaching

Portrait de Laurine Givel, Championne suisse 2020 de tir au pistolet

Laurine Givel est la nouvelle championne suisse 2020 de tir au pistolet à 10 m. Deux jours plus tard, elle récidive, cette fois-ci en compagnie de Jean-Luc Bastian, avec le titre national en double-mixte à 10 m. Qui est-elle? Comment s'est-elle prise de passion pour le tir au pistolet? Jusqu'où rêve-t-elle d'aller dans la discipline sportive? Laurine nous dit tout. 

Publié le
Portrait de Laurine Givel, Championne suisse 2020 de tir au pistolet

Les femmes s'intéressent de plus en plus au tir sportif, à l'instar de Laurine Givel. Si elle s'est prise de passion pour le tir au pistolet, c'est à cause (ou plutôt grâce à) une histoire de famille! A l'âge de 18 ans, elle a accompagné son grand-papa et son papa au stand de tir à Payerne. Elle a testé et a tout de suite adoré viser dans le mille. 

La jeune Broyarde de 26 ans habite à Vesin (Commune de Cugy FR), au coeur de la Broye fribourgeoise. Cuisinière au Centre Neuchâtelois de Psychiatrie, elle tire pour la société de tir au pistolet de Villeneuve FR (Commune de Surpierre). Elle pratique encore un peu le unihockey (au sein du UC Payerne), tout en avouant que le tir au pistolet occupe davantage son temps et son esprit. Et on peut la comprendre au vu de ses dernières performances. 

Le tir, c'est une discipline sportive qui requiert de nombreuses qualités pour performer: précision, concentration, maitrise de soi, respect de soi et des autres, savoir vider son esprit, canaliser l'énergie, maitriser son stress. Gérer le stress, il en aura fallu à Laurine pour décrocher le titre national et créer une agréable surprise à l'occasion de ces championnats suisses 2020. En effet, avant le début de la compétition, Laurine espérait déjà se qualifier pour la finale, réunissant les huit meilleures tireures de la manche qualificative. Elle se classait en 7e position. Par contre, par rapport aux années prédécentes, quelque chose a cette fois-ci changé dans son état d'esprit. Auparavant, lorsqu'elle réussissait à obtenir au moins une médaille, la sociétaire du club fribourgeois de Villeneuve avait la fâcheuse tendance de se satisfaire de ce qu'elle avait déjà et donc de se relâcher (un peu trop) au moment où il fallait mobiliser toute sa concentration pour aller chercher la première place. Mais, cette année, elle en voulait plus. Et ce changement mental a très vite porté ses fruits puisque, dès les premiers tirs, elle vire en tête devant les deux grandes favorites (Sandra Stark et Rebecca Villiger), toutes deux membres du cadre national. Laurine a su ensuite admirablement maitriser ses nerfs pour rester devant tout en continuant à creuser l'écart sur ses poursuivantes. 
ET C'EST LA NOUVELLE CHAMPIONNE SUISSE 2020 AU TIR AU PISTOLET A 10 M. 

Deux jours plus tard, elle récidive, cette fois-ci en compagnie de Jean-Luc Bastian (Société de tir au pistolet de Montagny & Environs), en remportant ensemble le titre national en double mixte à 10 m. "C'est l'entraineur cantonal fribourgeois qui a décidé de nous associer", souligne Laurine. Les deux tireurs broyards n'ont pu s'entraîner qu'une seule fois ensemble mais visiblement cela a suffi pour faire mouche. Le duo s'est imposé en finale face à une autre équipe romande, un duo valaisan.

Et la suite, comment l'imagine-t-elle? Jusqu'où rêve-t-elle d'aller dans sa discipline sportive? 
Laurine a un rêve, celui d'intégrer le cadre national de tir au pistolet. Jusqu'à aujourd'hui, il n'était pas évident d'intégrer le cadre national, d'autant plus si vous êtes un Romand. Elle tient bien à bouleverser cette logique (comme elle l'a fait lors de ces championnats suisses), à casser cette barrière invisible (mais parfois bien réelle) du Roestigraben. Comment compte-t-elle s'y prendre? Cela passera automatiquement par ses prestations sportives, s'ils sont aussi bons et tout en régularité, ne pourront pas laisser insensibles à moyen terme, espérons-le, les entraîneurs nationaux. Laurine a encore une grande marge de progression puisqu'elle avoue, presque honteusement, qu'elle n'a pas toujours le temps de s'entrainer plus/beaucoup en raison de ses obligations. Alors autant vous dire que le potentiel est là! 

Pour sportbroye.ch, sa performance lui ouvre les portes de la 3e Nuit du Sport Broyard, qui se tiendra au printemps 2021, notre soirée avec repas et prestations sportives qui aura pour but d'honorer, féliciter et valoriser les sportives et sportifs broyards, peu importe la discipline sportive, ayant brillé durant l'année 2020.